Sur Lire-Demain.fr : 9% de remise sur tout le catalogue Paiement par mandat administratif Paiement par bon d'engagement
jésus viendra-t-il aussi sauver les machines ? : regard chrétien sur l'intelligence artificielle et les nouvelles technologies

jésus viendra-t-il aussi sauver les machines ? : regard chrétien sur l'intelligence artificielle et les nouvelles technologies

Mame (éditeur) Jean-Marc Moschetta (auteur)
14.47€15.90€

Livraison sous 8 à 21 jours ouvrés (selon dispo stock) InfosArticle à commander auprès de l'éditeur, sous réserve de disponibilité en stock, avec un délai de livraison de 8 à 21 jours ouvrés.

> Se connecter ou créer un compte pour bénéficier des 9% de remise Lire Demain
Ajouter aux favoris

Résumé

Le progrès des nouvelles technologies, et en particulier celui de l'intelligence artificielle, semble ouvrir la voie à l'émergence d'une nouvelle forme de conscience non biologique qui, selon les transhumanistes, prendrait tôt ou tard l'ascendant sur la nôtre. Si ce scénario de cauchemar n'est pas écrit d'avance, il n'en est pas moins vrai que nombre de nos repères sont remis en question.Jean-Marc Moschetta propose dans ce texte qui fera date une lecture innovante et pleine d'espérance de cette situation. S'appuyant sur sa double compétence d'ingénieur et de théologien disciple de Teilhard de Chardin, il montre que nous sommes désormais appelés à élargir notre conception du salut bien au-delà de la seule sphère morale, jusqu'à embrasser tout le créé - êtres naturels comme machines et artefacts.Lumineux, stimulant, parfois vertigineux, cet ouvrage est un acte de foi envers la puissance salvatrice de Dieu - celle qui « renouvelle la face de la Terre » - tout en rendant justice à l'ingéniosité dont l'humanité a fait preuve depuis ses origines.

Du même auteur (1 art.)

Nous utilisons des cookies (techniques, analytiques et de profilage de nous et de tiers) pour vous offrir une expérience enrichie.
Cliquer sur "TOUT ACCEPTER" pour accepter l'utilisation ou vous pouvez paramétrer les cookies.

TimeToExec : 0.24 secondes